Voici, en photo et en action, ma dernière robe de danse sur laquelle j’ai consacré beaucoup de temps, tant au niveau de la conception, du choix des tissus que de la partie couture et strassage. J’en avais déjà parlé ici sur mon ancien blog. D’autres photos sont également visibles sur cette page.

1

ARC11109_1
P1090603

Le design et le strassage du devant de la robe :
P1090605

Par précaution et vu le poids de la robe, j’ai ajouté une fine bretelle.
Boucles d’oreilles & collier également home-made.

P1090611

Je réfléchis dès à présent à une autre robe, dans un style différent, une coupe peut-être plus originale, histoire d’en apprendre toujours davantage, de tester d’autres techniques, de m’exercer au patronage et au moulage…

Je me rends compte du chemin parcouru, des joies & des difficultés rencontrées, depuis ce jour où j’ai poussé un peu par hasard la porte d’une mercerie qui proposait des cours de couture. Je ne savais pas alors à quel point cette activité allait devenir une passion dévorante !
Coudre mes robes de danse était ma principale motivation, mais j’ai vite déchanté quand je me suis aperçue du travail que ça allait demander… On ne peut pas l’imaginer (enfin les couturières, si…). Coudre une robe de danse (coudre tout court d’ailleurs) demande tellement de connaissances, de patience et de savoir-faire. Réaliser une tenue sur mesure, l’ajuster à sa morphologie, apprécier les lignes et les volumes… tout en pensant « sport » puisqu’il s’agit d’évoluer et de transpirer sur une piste ! Beaucoup de tâtonnements, d’improvisations et de ratés… le nombre de toile avant d’arriver à ce résultat qui n’est même pas parfait… des heures et des heures de recherche en perspective, c’est à la fois merveilleux mais aussi déroutant car je me rends bien compte que personne n’a la science infuse et que je n’aurai jamais fini d’apprendre. Bref, c’est un vrai métier qui ne s’improvise pas… mais quel plaisir que de pouvoir néanmoins y goûter en vivant cette belle aventure… Quoi de plus palpitant que de concrétiser ses projets même si ceux-ci ne sont pas tout à fait cousus dans les règles de l’art !

Publicités