Je me suis à nouveau lancée dans le patronnage d’une jupe. J’avais dans l’idée qu’elle soit longue, évasée avec un empiècement, des poches et des petits plis sur le devant. La jupe longue c’est décidément ce que je préfère en terme de vêtement de tous les jours. La coupe à plat s’est avérée plus facile que je ne le pensais, je deviens de plus en plus à l’aise dans cet exercice et je m’en réjouis !

2 

1

J’ai repris le patron de la jupe évasée dont j’ai parlé ici puis ai procédé aux diverses transformations souhaitées. J’ai tout d’abord dessiné l’empiècement puis les poches. J’ai ensuite ajouté au milieu devant une dizaine de centimètres pour me permettre de créer mes quatre petits plis. J’ai mis des crans de montage aux endroits propices (entrée de poche, zip, milieu devant, plis…) qui permettront ensuite de faciliter l’assemblage des différentes pièces.

P1100704

Le montage de la jupe a du coup été des plus rapides. Les poches italiennes sont finalement très faciles à réaliser dès lors qu’on connaît la technique.
P1100758

J’ai également décidé d’ajouter une doublure. A nouveau coupe à plat donc, pour construire la doublure mais là encore, zéro difficultés. Décidément que c’est agréable quand tout se déroule comme on le souhaite !

P1100764

P1100765

Je fais toujours une piqûre à 1 mm du bord pour bien maintenir la parementure vers l’intérieur. Il faut pour cela bien coudre et la parementure et les valeurs de couture ensemble, j’en parle ici.
P1100700

Les quatre petits plis plats couchés vers l’extérieur sont piqués sur 7 cm puis laissés libres dans le bas :
P1100759

Je n’ai procédé à l’essayage qu’une fois le tout assemblé et cousu mais je n’avais aucune inquiétude sur la taille et le bien aller de cette jupe étant donné que je suis partie de mon patron de base à mes mesures ! C’est là tout l’intérêt de la coupe à plat !

2 3

Ci-dessous, je porte la jupe avec ma toute dernière couture : la veste Julia.

P1100750

Publicités