Vous avez suivi mes aventures de la construction de la veste à plat et de son montage dans la toile. Parlons à présent de la 2ème Session : le montage de la veste dans le tissu.

P1110318


Au programme :
■ Les différents entoilages, le thermocollage, pose de DF thermo.
■ Construction de la doublure.
■ Coupe et montage de la veste dans le tissu.

Je n’ai hélas pas trouvé le lainage que je souhaitais, celui que j’ai trouvé est un peu trop fin et le motif ne me plaisait qu’à moitié mais je l’ai pris tout de même (coupon à 50 %). Les poches et le col tailleur sont réalisés dans un tissu contrastant : ce sont mes chutes de la veste Julia ! Les boutons ont également été récupérés sur une chemise. La doublure a quant à elle été achetée en promotion (5€ les 3m). Bref le rapport qualité/prix défie toute concurrence !

P1110300

P1110308P1110320

Ci-dessous, l’étape assemblage du devant, du dos et des petits côtés. Les pièces sont thermocollées, le droit-fil posé. Je rappelle que les coutures d’assemblage ne sont pas surjetées car la veste est doublée (ça continue tout de même de m’interpeller… mais il parait que c’est comme ça qu’on procède).
Sur l’endroit :
P1110092

Sur l’envers :
P1110093

Vue sur la pince et l’emplacement de la poche, temporairement fermée :

P1110096

De dos :
P1110097

Vue du petit côté :
P1110099

Vient ensuite la pose du col tailleur. Au regard de ma toile, j’ai décidé de redessiner le col tailleur qui était finalement un peu trop étroit. C’est la troisième fois qu’on réalise un col tailleur (pièce d’étule, toile/prototype puis tissu), c’est tout de même plus facile et plus rapide à réaliser :

P1110104 P1110120

Ci-dessous, opération : baguer les parementures et les ourlets (afin que le tissu reste bien en place) :
P1110200

J’ai découvert qu’il fallait faire une construction spécifique pour la doublure. Jusqu’à présent, je mettais un pli d’aisance au milieu dos et j’ajustais la longueur de chaque pièce au niveau des ourlets et puis c’était tout. Il a en fait fallu procéder à diverses corrections : procéder à des élargissements, retirer presque tout l’embus de la tête de manche, faire un passage de pince pour que celle-ci soit prise dans les découpes de la parementure (du coup il n’y a plus aucune pince visible).

En ce qui concerne la méthode d’assemblage de la doublure au corps de la veste, on a procédé comme j’avais l’habitude de faire sauf que l’ouverture qui permet de retourner le tout sur l’endroit est placée à l’ourlet du milieu dos (j’avais pour habitude de laisser une ouverture dans une des manches). ça facilite ainsi l’assemblage de la doublure avec les manches car l’accès est plus aisé.

P1110313

P1110314

La finition entre la parementure et la doublure est une finition utilisée pour les vestes tailleurs. Technique que j’avais utilisée pour ma veste façon Chanel. Je l’ai donc à nouveau appliquée.

Place ensuite aux boutons, boutonnières et autre détails :

P1110353 P1110349

La fente boutonnée au bas des manches :

P1110405

Je crois que je vais attendre un peu avant de me lancer à nouveau dans une veste tailleur…P1110311

Session 1 : la jupe
S
ession 2 : détails du vêtement tailleur, travail sur pièces d’étude
Session 3 : construction de la veste tailleur
Session 4 : montage de la veste
Session 5 : le pantalon

Publicités