J’ai tout de suite été séduite par le dernier patron de Vanessa Pouzet : la veste Eagle ! J’ai en revanche assez vite déchanté et je vous explique pourquoi…

P1100816

2 1

1/ Tout d’abord, après avoir vu quelques modèles réalisés par des couturières, je me suis tout de suite rendue compte que le devant était joli mais que le dos était peu esthétique car beaucoup trop ample. Et selon le tissu utilisé, le résultat est plutôt décevant…

2/ Ensuite, lors du découpage du patron, l’empiècement du devant au niveau de l’épaule ne coïncidait pas avec la ligne d’épaule du dos et les crans de montage semblaient également mal placés… Serais-je la seule à avoir eu ce problème ?

Capture

3/ Dans le livret d’explications que je trouve très sommaire (quel dommage de mettre si peu de schémas et d’explications, d’autant plus qu’il s’agit d’un document PDF…), on nous propose d’assembler la veste et la doublure d’une manière qui n’est pas du tout traditionnelle… Il a fallu que je lise et relise les explications pour savoir où l’auteur voulait en venir… je plains les débutants qui se lancent dans ce patron. Enfin ceci est un avis tout a fait personnel et qui n’engage que moi.

Conclusion : la veste est restée en plan pendant de nombreux jours… puis j’ai finalement décidé de redessiner le patron du dos et de l’empiècement. Le dos a ainsi beaucoup moins d’ampleur, c’est bien plus esthétique à mon goût et l’empiècement coïncide du coup correctement avec ma ligne d’épaule.

Pour le patron du dos, j’ai tout simplement repris mon gabarit de base en rhodoïd avec élargissement :

P1100715

J’ai retiré la pince du dos et élargi au côté. j’ai tout tout de même gardé la forme de l’emmanchure prévue initialement. On peut d’ailleurs remarqué que l’emmanchure est beaucoup plus étroite que mon gabarit, ce qui expliquerait qu’on se sente un peu étriqué à ce niveau là…P1100719

Le résultat : un tombé tout simple, juste comme j’aime !

P1100821

Une fois ces corrections établies, je suis passé à la phase couture. De grands moments de solitude comme évoqués plus haut mais il faut avouer tout de même que le montage proposé, même s’il est vraiment curieux, fonctionne et c’est bien là l’essentiel.

Peu-être aurait-il été judicieux que l’auteur mette en place un pas à pas plus détaillé (un sew-along par exemple), ça nous aurait à toutes fait gagner du temps et du plaisir à coudre ! Quand je vois le soin que mettent les auteurs comme Sacôtin, Je couds tu couds nous cousons, Deer and Doe ou encore Blousette rose (je viens de découvrir cette marque de patron avec le pantalon Cléome : le livret d’explications contient tout de même 19 pages !), j’ai du mal à comprendre que tous les auteurs n’en fassent pas autant…

P1100822

Bref, pour en revenir à ma veste qui me plait tout de même, je l’ai réalisée dans une velours très fin noir trouvé chez Modes et travaux à 5 euros les 3 mètres ! Quelle merveilleuse affaire, non ?!

Je n’ai fait aucune fioriture pour cette veste, j’ai juste ajouté un passepoil noir pailleté de chez Fil 2000 pour souligner l’empiècement :

P1100830 P1100804

Petite fantaisie tout de même : j’ai ajouté une petite étiquette avec mon nom que j’ai réalisée avec ma machine Pfaff avec un fil métallisé que j’ai trouvé au dernier salon CSF et que je vous recommande car le fil ne se dédouble pas contrairement à ceux vendus chez Fil 2000.

12

P1100806

La veste est doublée :
P1100805

P1100819

Voici la veste, pans ouverts :

P1100818

La veste avec une ceinture nouée à la taille : P1100824

Publicités