Après mes quelques déconvenues avec le patron de la veste Julia de République du Chiffon, j’avoue avoir été un peu réticente à réaliser d’autres patrons de cette marque… et puis il y avait cette robe Vanessa, tout à fait le patron que je recherchais. Une robe toute simple aux découpes originales. Dans la version que je présente aujourd’hui, j’ai préféré coudre la robe simplement, sans les découpes pour pouvoir mettre en valeur le joli tissu que voici.

P1160327

Le tissu choisi provient de la boutique parisienne Eurotissus. J’ai placé le patron sur le tissu en faisant en sorte que les motifs plus foncés soient disposés dans le bas de la robe et des manches.
P1160318

P1160367

J’ai trouvé la robe trop courte pour moi. Je ne la porterai donc qu’en tunique, mais voici tout de même la robe sans pantalon :
P1160315 P1160317

Quand je lève les bras, la robe devient bien courte…

P1160331

J’ai essayé de la porter sans lien à nouer, mais je n’aime pas trop :
P1160313

Je n’ai pas rencontré de difficultés particulières, la robe est très simple à coudre si on décide de ne pas coudre les découpes.

La robe, vue de profil :P1160329

P1160328

La robe, vue de plain-pied, portée ici avec mon pantalon large fétiche (Burda) :
P1160323

J’ai apporté une modification au patron : j’ai souhaité apporter davantage d’aisance au niveau des hanches. Si vous aussi, vous avez une morphologie en A et que vous souhaitez évaser une robe droite, voici la méthode… Attention, cette méthode n’est peut-être pas orthodoxe, mais c’est la mienne et elle fonctionne !

Voici le patron de la robe Vanessa, tel qu’il est avec une pince poitrine :

P1160201

Je trace une ligne parallèle au milieu devant en partant de la pointe de la pince poitrine et je coupe cette ligne rouge :

P1160202

Je coupe ensuite la seconde ligne rouge de la pince poitrine jusqu’à 1 mm du saillant :

P1160203

On s’aperçoit qu’on peut faire bouger ce bloc et créer une seconde pince. Ci-dessous, j’ai fermé complètement la pince poitrine pour ne garder que la pince à la taille.

P1160206

Dans l’évasement de la robe Vanessa qui nous intéresse ici, je ne souhaite qu’évaser un peu, je ne ferme donc pas complètement la pince poitrine :

P1160204

Dans mon cas, j’ai souhaité ajouter une aisance de 3 cm au niveau du bassin (soit au total 12 cm) :
P1160209

Une fois que j’ai mesuré l’aisance souhaitée, j’ai ajouté du papier sous le patron pour combler l’ouverture :

P1160207

Je scotche, je trace le bas de la robe et je découpe l’excès de papier.

P1160208

Pour le dos, je procède de la même façon. Il n’ y a cependant pas de pinces mais ça n’a pas d’importance.

P1160210 P1160211 P1160212 P1160213

Et voilà ! J’ai à présent une robe évasée ! J’ai donc élargi la robe de 12 cm au niveau des hanches et le résultat est à tout à fait à la hauteur de mes espérances ! Cette méthode est valable pour tout, que ce soit pour une chemisier, une robe ou une jupe… En ce qui concerne la jupe, j’en parle ici.

P1160332

Pour les finitions de l’encolure, j’ai préféré poser une parementure plutôt qu’un biais. Pour ce faire, j’ai tout simplement pris l’emprunte de l’encolure devant et dos sur une hauteur de 5 cm.

P1160362

Pour que la parementure reste en place j’ai souspiqué à 2 mm du bord en prenant les valeurs de couture et la parementure ensemble :

P1160214

Comme ce n’était pas suffisant (la parementure ne restait pas en place), j’ai préféré fixer les deux épaisseurs ensemble :

P1160361 P1160360

P1160335

J’ai trouvé les têtes de manche trop froncées à mon goût, j’ai donc préféré retirer un peu d’embus.

P1160363

P1160334

En ce qui concerne les ourlets de bas de manches, je les ai cousu comme indiqué (double rempli) :
P1160364

Pour l’ourlet du bas, j’ai fait un simple ourlet surjeté pour garder de la fluidité :
P1160365

Ma robe, devenue tunique, est tout à fait ce que j’en attendais.

P1160336

P1160325

Publicités