En couture, il y a forcément des choses qu’on redoute ou qu’on n’aime pas faire. En ce qui me concerne, et je pense que c’est le cas pour beaucoup d’entre nous, ce que j’aime le moins en couture c’est le montage des manches au vêtement, du fait de la valeur d’embu à résorber…

P1160568

Quand je m’aperçois que la tête de manche a trop d’embus, qu’il y a trop de fronces à répartir, je procède à l’une de ces deux techniques que j’ai apprises en cours ou que j’ai vu dans des livres de coupe à plat. La question m’avait d’ailleurs été posée récemment par Béatrice, du blog Le B.A.BA de Béa.

Attention toutefois, il s’agit là de mon interprétation et de ma pratique en tant qu’amateur ! Je suis d’ailleurs preneuse de toute autre technique !

Mesurer le tour d’emmanchure de la manche (sans les valeurs de couture) :

6

Mesurer le tour d’emmanchure du vêtement (sans les valeurs de couture).
Dos & devant séparés :

4

ou à plat comme ci-dessous : mesurer le contour de l’emmanchure entière (sans les valeurs de couture), le demi-dos et le demi-devant étant réunis par la ligne d’épaule :

5

Voici ce que ça donne avec un patron :
P1160625

Le tour d’emmanchure de la manche devrait être plus grand que celui du vêtement, cette mesure est la valeur de l’embu de la manche.
Cette valeur sera à résorber lors du montage de la manche sur l’emmanchure.
La valeur d’embu sur la tête de manche permet d’accompagner la rondeur de l’épaule. Elle est indispensable au montage d’une manche montée et correspond à la valeur à soutenir dans le montage de la manche au vêtement.

Cette valeur varie selon le type de projet (chemisier, veste…) et le type tissu :
> Embu pour les corsages ou les robes (en chaîne et trame) = 1 à 2 cm
> Embu pour les manches tailleur (en chaîne et trame)
= 2 à 3 cm pour les tissus de type coton, lin…
= 3 à 5 cm pour les tissus de type lainage

Voici donc les techniques que j’utilise :
1/ Comparer les mesures obtenues précédemment.

2/ Si l’embu est trop important, il faudra alors le résorber en modifiant le patron. Je connais deux méthodes. Voici la première, celle que je pratique le plus souvent :
– Descendre la hauteur de la tête de manche (0,5 ou 1 cm par ex.)
– Re-dessiner la tête de manche à l’intérieur en arrondissant moins.
– Mesurer au fur et à mesure pour vérifier que l’embu diminue.
– Répartir équitablement l’embu devant et dos en déplaçant le point de la tête de manche si besoin.

3

Et voici la seconde :
– Découper le patron selon les traits indiqués en pointillés en veillant toutefois à ne pas couper jusqu’au bout (laisser 1 mm au niveau des points rouges) :

7

P1160568

On obtient ainsi deux blocs que l’on peut bouger aisément :
P1160569

Pivoter la partie gauche de la manche vers l’intérieur :

8

Faire de même avec la partie droite. Les deux blocs se chevauchent au niveau de la tête de manche. Mesurer ce chevauchement pour avoir la valeur d’embu que vous souhaitez retirer.

9

P1160570

Redessiner la tête de manche (en l’arrondissant) si nécessaire :

10

On voit bien ci-dessous la différence, avant / après :

P1160571

En ce qui concerne la technique pour coudre la manche au vêtement, voici comment je procède :
> Réaliser 2 rangs de fronces entre les crans de carrure devant et dos (à 0,8 mm et 1,2 cm). Allonger pour cela le point droit de la machine.
> Epingler la manche à l’emmanchure, endroit contre endroit, en respectant les crans de carrure et de la tête de manche.
> Resserrer la tête de manche en tirant sur les fils de fronces jusqu’à obtenir la bonne dimension : celle-ci doit s’ajuster parfaitement.
> Epingler régulièrement la tête de manche.
> Piquer la manche à l’emmanchure (à 1 cm du bord) en la plaçant du coté des griffes de la machine, ça permettra d’entraîner le surplus.
> Placer la manche sur une jeannette et presser au fer les valeurs de couture par l’intérieur.
> Retirer les fils de fronces puis surjeter les deux bords ensemble (si le vêtement n’est pas doublé).

D’autres méthodes (en images !) bien expliquées : http://inthemoodforcouture.com/coudre-et-monter-une-manche/
http://www.eyrolles.com/Chapitres/9782212124552/Pages-67-71_Gilewska.pdf

Publicités