Dans mon précédent article, vous avez pu découvrir ma veste du cours en ligne Craftsy : « MotorCity Express jacket ». Voici aujourd’hui un retour sur les différentes techniques proposées.

P1180977

Commençons par les poches passepoilées zippées. Je n’en ai faites que deux au devant, je trouvais cela suffisant. En ce qui concerne la méthode, rien de neuf pour quelqu’un qui a l’habitude d’en faire. Elle insiste, et j’en suis bien d’accord, sur le fait de tracer des repères, de cranter et de presser au fer au maximum.

P1190021

Voici les poches en cours de construction. Ci-dessous, la poche en doublure est épinglée sur l’endroit de la veste avec les repères de la poche passepoilée indiquées avec de la craie :
P1180966

Les Zips sont intégrés aux poches, ci-dessous l’endroit et l’envers :

P1180980

Ci-dessous, la poche est fermée (il suffit de plier la doublure sur elle-même) :

P1180983

Voici une vue générale de l’envers de la veste avant la pose des manches et de la doublure :
P1180987

Il y a tout un chapitre sur la pose des zips : comment ajuster la longueur de chaque zip en fonction des devants et des diverses poches. Elle montre notamment la façon de retirer des maillons si le zip est trop long.

1

2

La grande révélation/déclic que j’ai eu grâce à ce cours est la technique pour résorber de l’embu sans avoir à passer un fil de fronces et sans même épingler ! Si on applique bien les recommandations, ça fonctionne en effet. C’est vrai que ça demande toutefois de bonnes notions en couture et un peu d’exercice, je déconseillerais donc cette méthode à une débutante.

Prenons par exemple ces deux manches à assembler (dessus et dessous de manche). Ici, il y a de l’embu au niveau du coude qu’il convient de résorber lors de l’assemblage.

P1180943

Voici la valeur à résorber entre les deux crans que je trouve au passage relativement importante :P1180946

La partie à résorber est à placer du côté des griffes, ça permettra au tissu d’être mieux entrainer et ça facilitera ainsi la résorption à l’embu :P1180947

Il est très difficile de vous expliquer comment procéder (il n’y a qu’avec la vidéo qu’on peut comprendre) mais le principe c’est de tendre le tissu supérieur jusqu’au cran avec la main droite (pouce en dessous, doigts sur le dessus), la main gauche vient se placer en dessous pour répartir de façon équitable l’embu puis sur le dessus pour guider le tissu. Les griffes feront le reste !

P1180949

Le résultat le voici : les deux pièces se sont bien assemblées, le tissu du dessous est tendu et celui du-dessus fait des vaguelettes sans qu’il n’y ait de faux-plis. Mon tissu étant très épais, ça a été difficile mais j’ai quand même réussi.P1180951

Idem pour les manches dans la doublure. Le tissu étant plus fin et plus souple, l’opération a été beaucoup plus facile à faire :

P1180941P1180939 P1180940

C’est le même principe pour l’embu de la tête de manche. C’est toutefois beaucoup plus difficile puisqu’il s’agit d’un arrondi et qu’il y a beaucoup de matière à gérer autour du pied de biche, l’emmanchure étant en effet plus difficile à atteindre…

J’ai essayé, tout au long de cette veste, de mettre le moins possible d’épingles. Dans les lignes droites c’est jouable, en revanche pour les parties techniques comme la pose de zip, les poches ou la partie du col c’est une autre histoire… mais j’ai compris le principe, à moi à présent d’essayer de ne pas mettre trop d’épingles…

J’ai également appris  à poser un gousset au niveau des bas des manches et c’est beaucoup plus simple qu’on ne le pense…

P1190024

P1190027

Il suffit tout simplement d’épingler les bords du zip sur le bord du gousset, comme ci-dessous, en alignant le curseur du zip sur la ligne d’ourlet :

P1180969

Une fois cousus, les voici, l’un ouvert, l’autre fermé :

P1180971

Il convient ensuite de les placer dans le bas des manches, sur les ouvertures passepoilées précédemment faites (désolée, je n’ai pas fait de photos de ces fentes, mais c’est le même principe que pour les poches vues plus haut) :

P1180944

Il suffit d’épingler la pièce avec le gousset et le zip dans l’ouverture, en alignant bien le bord du zip sur le bord de la fente :

P1180974

P1180972

Puis de coudre tout le tour, comme pour une poche passepoilée zippée :P1180977

Et voici le résultat, l’une est fermée, l’autre est ouverte (avant ourlet) :

P1180979

Le seul point négatif du cours c’est qu’il n’est pas prévu de baguer / glacer au niveau des ourlets et de la parementure des devants, c’est à dire que l’ourlet n’est pas maintenu pour qu’il reste bien en place. Du coup, on peut tirer sur la doublure et ça techniquement ce n’est pas possible ! Je suis donc très étonnée que la formatrice qui est une professionnelle dans le secteur de l’industrie ne le fasse pas… Le seul argument c’est qu’il n’y a pas de valeur d’aisance dans le bas de la doublure.

P1190026

Il faut savoir que toute la veste est cousue à la machine à coudre (ça c’est chouette !), il n’y a aucune finitions à la main, même au niveau de l’espace qui est laissé pour retourner la veste sur l’endroit : l’ouverture est fermée par un point droit de la mac :
P1190004

Le col remonte légèrement vers le cou. Le col étant à même, il convient d’appliquer la technique dont je parle ici « coudre un bel angle » pour que le col s’assemble parfaitement au corps de la veste. C’est la même technique que pour les cols châles, tailleurs…

P1180997

Pour faciliter cet assemblage, il convient de faire quelques repères en marquant d’une croix les angles à assembler.

P1180954

Lors de la couture, il faudra veiller à cranter l’angle convexe pour que le reste du col puisse s’assembler correctement :

P1180955 P1180957

Sur l’endroit, on obtient un bel angle :

P1180963

P1190007

Une fois la veste assemblée à la doublure, il convient de maintenir le col avec sa parementure en cousant dans le sillon de la couture comme ci-dessous :P1180994

Je vais sans nul doute continuer à appliquer certaines techniques dans mes prochains projets, notamment celles de coudre le plus possible sans épingles. D’après l’instructrice, une fois qu’on y a goûté, il est difficile de coudre comme on le faisait avant et ça je veux bien le croire !

P1190105

Publicités