Étiquettes

, ,

Je n’ai pas su résisté à la vague de l’Aldaïa Dress de Pauline-Alice Patterns. Voici donc ma robe en version top !

C’est à l’occasion de la sortie des nouveaux patrons de Pauline et que l’envie m’a saisie d’un coup ! J’ai donc acheté le patron du pantalon Botanic pour lequel j’ai eu un véritable coup de coeur et j’en ai également profité pour acheter celui dont tout le monde parle la robe Aldaïa !

Patron reçu un samedi après-midi, la robe a été cousue le lendemain matin : en une matinée, c’était plié !

Je ne vais pas parler en détail de ce patron mais voici tout de même les schémas techniques : trois corsages et trois jupes différentes !

et ses 27 variations :

En ce qui me concerne, je n’ai pas hésité longtemps, c’est la version cache-coeur ou décolleté croisé, manche 3/4 et jupe évasée à découpes que j’ai cousue !

Alors, pourquoi donc ai-je cousu une version si raccourcie de la robe, me demanderez-vous ? Et bien tout simplement parce que j’avais une furieuse envie de coudre ce patron et que je n’avais pas dans mon stock le métrage nécessaire pour coudre la version que j’avais choisie !

En même temps, le fait de raccourcir la partie jupe, m’a permis de me rendre compte comment taillait le modèle et de vérifier l’ampleur de la jupe car j’ai eu beau chercher mais je n’ai pas trouvé le tableau des mesures finies de la jupe évasée… C’est bizarre, non ?! Dans le doute j’ai tout cousu en taille 38, ça me va très bien au final mais je pense du coup que j’aurais pu tout couper en 36 vue l’ampleur de la jupe évasée.

Côté explications, le livret est relativement clair mais pas aussi détaillé que je l’aurais voulu notamment au niveau des plis du devant : sur l’envers, ils sont censés aller vers le bas, pas les miens… Tant pis !

Sinon, il est indiqué de coudre sur 10 cm les pièces 1 et 3 depuis les épaules puis de piquer le devant au dos au niveau des épaules en laissant libre le bas des pièces 1 et 3 pour permettre par la suite de croiser les devants 3.

Le fait de d’avoir piqué les épaules ne permet pas de surjeter correctement cette courbe. La prochaine fois, je piquerai la couture d’épaules uniquement après avoir fini le devant du corsage.

Autre petite remarque : il aurait été bien je pense d’avoir deux pièces 3 : un devant gauche et un devant droit dont l’un serait sans plis pour éviter les surépaisseurs inutiles. C’est une remarque qui a été formulée par Alice dans son podcast n°5 et je suis tout à fait d’accord avec elle.

Côté patron, toutes les pièces s’emboîtent parfaitement, en tout cas celles que j’ai cousues. Il y a juste une erreur au niveau du placement des crans sur le panneau de la jupe n°9 : les crans sont inversés. Mis à part ces petites remarques, je trouve ce modèle très seyant, parfait pour moi ! Le décolleté est juste comme il faut !

Une bande vient finir le décolleté du devant. Comme conseillé dans le livret, j’ai fait une petite surpiqûre près du bord. Je l’ai faite avec ma recouvreuse :

Voici une vue sur l’envers :

L’ourlet du bas de la jupe est également fini à la recouvreuse. J’ai juste réduit l’ourlet à 2 cm au lieu des 2,5 cm préconisés car plus l’ourlet est grand, plus l’arrondi sera difficile à former.

Voici une vue de la robe sur l’envers, la plupart des coutures d’assemblages ont été faites à la surjeteuse.

 

J’ai choisi de coudre les manches qui sont d’une longueur 3/4. Elles sont finies par un fin bracelet de manche :

Je préfère porter ce top Aldaïa avec une ceinture élastiquée, pas vous ?

Voilà pour ce top !

Une version robe, avec moins d’ampleur au niveau de la jupe est prévue. A suivre, donc !

 

Publicités