Parlons un peu technique aujourd’hui avec un tuto pour coudre des coutures rabattues !

Mais pourquoi donc ? Et bien il se trouve que j’ai cousu l’anorak Kelly de Closet case patterns (vous le verrez le 30 avril, jour du défi !) et que l’une des finitions de cette veste est la couture rabattue. Il était donc important que je me penche sur la question !

Pour finir le bord de deux épaisseurs, il y a plusieurs solutions : les bords peuvent être surjetés, gansés ou bien encore laissés à cru dans certains cas (doublure, simili-cuir…). On peut aussi finir les bords par des coutures anglaises (notamment sur des tissus fins/transparents) ou par des coutures rabattues dont on va parler ici. Elles permettent notamment de solidifier l’assemblage de deux tissus et de donner une belle finition endroit comme envers.

C’est une finition qu’on voit souvent sur des vestes de type parkas, anoraks… On en voit aussi sur les vêtements de sport, les chemises pour homme ou encore les jeans.

Vous verrez sur le net une multitude de tutos pour faire des coutures rabattues, je vous donne ici ma version qui ne sera pas des plus originales, c’est certain, mais bon… j’ai quand même envie de partager avec vous mes essais ! Cette finition peut être visible sur l’endroit comme sur l’envers. Moi, j’ai une préférence pour que l’endroit soit celui-ci (il y a deux piqûres ) :

et l’envers celui-là (il n’y a qu’une seule piqûre) :

Mais après chacun fait comme il veut… Pour le Kelly Anorak, c’est l’inverse qui est proposé et c’est d’ailleurs ce que j’ai fait sinon ça risquait de trop me perturber…

Je vous propose ici le principe de base sur une petite pièce d’étude. Voici deux morceaux de tissus qu’on vient assembler envers contre envers, la valeur de couture étant de 1,5 cm :

On ouvre au fer les marges de couture :

Puis on recoupe l’une des deux marges à 0,5 cm

Voici ce qu’on obtient :

On couche au fer les marges de couture, la plus grande cachant la plus petite :

On replie/rabat (bref on fait un rentré) la marge de couture la plus grande sur la plus petite, en veillant à ce qu’elle mesure 1 cm une fois pliée. L’une vient donc envelopper l’autre. Pour plus de précisions et de minuties, je trace une ligne à 1 cm de la piqûre puis je plie sur cette ligne.

On presse cette pliure au fer :

voici ce qu’on obtient (n’hésitez pas à épingler votre pliure) :

Dernière étape : on vient faire une piqûre nervure (à 1 mm du bord de la pliure) pour fixer ce bord plié. Moi, j’utilise mon pied pour zip et je déplace l’aiguille vers la droite, je trouve que ça facilite grandement la tâche !

Et voilà le résultat sur l’endroit (ou l’envers, c’est comme vous voulez !)

et sur l’envers :

Maintenant, c’est à vous de jouer !

Publicités