Voici la combi-jupe que j’ai réalisée ici dans le cadre de mon défi « Je couds ma garde-robe capsule 2017″.

Je dois vous l’avouer, j’ai un peu beaucoup triché ! C’est normalement une combinaison-pantalon que j’aurais du coudre… Mais ce genre de combinaison ne me va pas du tout… Inutile d’insister ! Pourquoi coudre et passer du temps sur un vêtement qu’on sait d’avance qu’on ne portera pas ?! J’ai par ailleurs doublement triché car il ne s’agit pas vraiment d’une combi-jupe car il y a un top et une jupe que j’ai cousus séparément…

Mais cousus dans le même tissu, ça fait illusion, non ?!

Je vous montre quand-même mon dessin de combinaison que je prévoyais de me coudre : la combinaison Sallie de Closet Case files

J’avais d’ailleurs réalisé la version robe de ce patron que j’aime beaucoup, elle est parfaite pour la plage :

Ainsi qu’une version top :

Revenons à présent à ma combi-jupe, mon défi du mois !
J’ai eu l’idée et l’envie de coudre cette combi-jupe dès que je vu le magazine Modes & travaux qui proposait gratuitement les patrons :

Voici la présentation de la jupe de Super Bison :

Et le top réversible de Dessine-moi un patron, le caraco Cédrat :

La photo du top porté par la créatrice :

Commençons par ce caraco !

Le patron est donc un PDF : il n’y a rien à découper, il faut juste scotcher les feuilles A4 entre elles. Et bonus : les valeurs de couture sont comprises. C’est un vrai gain de temps, j’en conviens.

Côté explications, elles sont archi suffisantes pour moi mais je pense que pour d’autres elles ne le seront pas assez. Je pense notamment à celles qui veulent coudre les empiècements avec les angles.

Le tissu, je l’avais : une viscose toute légère et toute fluide de couleur jean !

Du coup, j’aime bien porter ce top sur mon jean Ginger de Closet Case patterns :

 

J’ai pour ma part cousu une version simplifiée, c’est-à-dire sans les empiècements devant & dos. Pour ce faire, j’ai tout simplement utilisé les pièces « doublure » du patron.

J’avais lu que le caraco taillait plutôt petit. Et comme je n’ai pas vu de tableau des mesures, j’ai donc cousu une taille 38 alors que je couds habituellement du 36 pour le haut. Et je confirme, ce patron taille petit au niveau de la poitrine.

Je n’ai fait aucun ajustement, je porte ce caraco tel que le prévoit le patron. Je trouve toutefois que les pinces et les emmanchures sont trop hautes sur moi. Si je place les pinces au bon endroit, les liens à nouer aux épaules deviennent trop petits… alors…

Le caraco est entièrement doublé à l’identique, donc réversible ! Pour ma part, j’ai voulu utilisé le même tissu mais je n’en avais hélas pas assez. J’ai donc réduit les pièces dites de doublure et je les ai coupé en deux fois comme ci-dessous :

Voici le caraco en cours d’assemblage :

Voici ce que ça donne, une fois cousu :

Les liens viennent joliment se nouer aux épaules :

Le bas du top est un ourlet simple surjeté :

Voilà pour ce top !

Parlons à présent de la jupe de Super Bison.

La patron est également un PDF : il faut découper les feuilles puis les scotcher. ça va relativement vite car il n’y a que 15 pages. Les valeurs de couture sont là aussi comprises.

Côté explications… et bien je dois vous avouer que je n’ai pas du tout compris comment monter la ceinture élastiquée sur la jupe… Il n’y a aucun schéma, ce qui ne facilite évidemment pas la compréhension.

La jupe étant relativement courte à mon goût je l’ai allongée de 10 cm. J’ai cousu la taille 38 sans faire de modifications mais elle me va très bien comme ça : je porte ainsi la jupe taille basse et je préfère.

Voici la jupe (et le top) vue de dos :

L’originalité du modèle, à mon sens, ce sont les poches. Je les ai donc cousues, of course !

De plus près…

Voici les poches en cours d’épinglage sur la jupe : elles sont cousues à cheval entre le devant et le dos.

Parlons à présent de la ceinture élastiquée, que j’ai cousue à ma manière…

Voici comment j’ai procédé :

J’ai froncé la partie supérieure de la jupe avec de la Laminette, comme indiqué sur les explications. Mais à vrai dire je ne comprends pas trop pourquoi…

J’ai ensuite cousu les petits côtés de la ceinture puis plié la ceinture en deux : j’ai pressé au fer le pli. On vient ensuite coudre la ceinture (les bords à cru) sur le haut de la jupe :

On met des repères sur la ceinture et sur la jupe puis on épingle au niveau des milieux (devant & dos) et sur les côtés. On peut mettre davantage d’épingles si on le souhaite. On n’oublie pas de fixer les passants sur le bord de la jupe aux endroits indiqués : ils seront ainsi pris en sandwich.

On coud tout le pourtour (en laissant toutefois une ouverture de 10 cm) en veillant à ce que les deux épaisseurs (jupe + ceinture) s’alignent parfaitement : il faudra pour cela tendre la partie jupe pour que sa longueur s’ajuste à celle de la ceinture. Voici le résultat :

Dans l’espace qu’on a laissé, on insère l’élastique dans la ceinture avec une épingle à nourrice. C’est le moment d’essayer la jupe et de vérifier la longueur de l’élastique. On vient ensuite fermer l’élastique en le faisant se chevaucher pour qu’il reste bien plat.

On vient ensuite fermer à la machine à coudre la partie qu’on avait laissée ouverte :

Et on vient surjeter les valeurs de couture en étirant la ceinture au fur et à mesure.

Il ne reste plus qu’à coudre l’extrémité du passant en haut de la ceinture. Pou ma part je les trouvais trop longs, je les ai donc redécoupés avant de les fixer sur la ceinture.

Voici ce que ça donne (on procède de la même manière pour les autres passants) :

Il ne vous reste plus qu’à coudre le lien qu’on viendra nouer au devant. Pour ma part, je le trouve trop court…

Et voici le résultat :

Sur l’envers :

Et voilà pour la jupe !

Résultat : j’ai une combi-jupe ! Elle sera parfaite pour la plage ! Et puis rien ne m’empêche de dissocier les deux… Belles vacances à toutes !

Publicités