J’aime beaucoup ce patron, vous l’aurez compris ! Voici donc une 3ème version de la robe Aldaïa de Pauline-Alice, mais toujours sous la forme d’une tunique !

Aujourd’hui ce sera une version pailletée grâce à ce jersey acheté chez Stop tissus 3€ le mètre ! Oh miracle, au lavage, pas de soucis : pas de rétrécissement et les paillettes sont bien restées en place ! OUF !

Une version pailletée que je porterai pour aller danser, pas pour aller travailler, je vous rassure !

Ce patron vous le connaissez par cœur, il propose trois corsages et trois jupes différentes (27 variations possibles) dont voici les schémas techniques :

Je vous invite toutefois à relire mes articles ici et ici avec mes deux versions précédentes :

Dans cette version, j’aime particulièrement le décolleté avec cet effet cache-cœur :

La bande de finition finit bien le décolleté :

Les plis au décolleté (cette fois je les ai placés dans le bon sens !) :

Pour cette 3ème version, je suis restée sur la taille 38, ça reste donc un peu large mais du coup c’est hyper confortable. Ci-dessous la voici sans la ceinture, mais je préfère nettement avec…

Avec ceinture : je trouve que ça structure bien la tunique.

Pour cette 3ème version, j’ai en revanche effectué quelques modifications au patron pour que ça colle avec ce que j’avais en tête :

1/ Pour le corsage, j’ai choisi le haut B avec l’effet cache-cœur / décolleté croisé. Pour éviter les surépaisseurs inutiles, j’ai retiré les plis sur le pan gauche, celui qui est caché par le pan droit. Voici comment j’ai procédé :

Vous obtenez ainsi deux devants : le devant droit et le devant gauche :

Voici ce que ça donne au niveau du corsage qui est ici en cours d’assemblage :

Une fois les deux pans cousus :

2/ J’ai retiré les pinces du dos au niveau du corsage.

3/ Pour la jupe, j’ai choisi la version C, c’est à dire la jupe évasée mais que j’ai raccourcie de plusieurs centimètres pour obtenir une tunique plutôt qu’une robe.

4ème et 5ème modification : plutôt que d’avoir 6 pans, j’ai décidé de n’en avoir plus que 2. De plus, j’ai réduit l’évasement que je trouvais trop prononcé à mon goût. Au final, pour la partie jupe, je n’ai plus que deux pièces : le devant et le dos. Ci-dessous, un petit schéma pour la partie jupe dos. Procédez de la même manière pour la partie jupe devant.

Et voilà !

3/ Pour les manches, je les ai allongées pour obtenir des manches longues. Et oui, c’est bientôt l’hiver !

Le bas des manches est fini par un ourlet cousu à la recouvreuse :

Pour le bas de ma tunique, j’ai en revanche volontairement décidé de laisser le tissu à cru, on verra dans le temps comment il se comporte.

Voici une vue sur l’envers de la tunique. Comme vous pouvez le remarquer, quasiment tout a été cousu à la surjeteuse :

Au final, je suis ravie, c’est tout à fait le résultat que j’espérais !

Publicités