Dans la catégorie « je couds ma garde-robe capsule 2017« , je demande la jupe !

Pour mémoire, voici le dessin que j’avais dessiné à l’époque dans le cadre de ma garde-robe capsule. Il s’agit à l’origine de la jupe Anémone de Deer & Doe en version jupe longue, taille normale et sans basques (déjà réalisée ici en version taille haute et ici en version taille normale) :

Au final, ce n’est pas ce patron que j’ai choisi : j’ai préféré coudre la jupe Fumeterre de la même créatrice :

Cette jupe Fumeterre, je l’avais déjà cousue et je comme je la porte vraiment souvent, j’avais envie de m’en faire une deuxième.

J’ai donc enfin ma p’tite jupe noire et longue !

Je ne vais pas revenir en détail sur cette jupe, si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à relire l’article que j’avais rédigé il y a deux ans :

Cette jupe longue, je l’aime beaucoup : son boutonnage au devant, sa ceinture fine, ses pans qui s’évasent joliment…

Pour cette jupe, j’ai choisi d’utiliser une gabardine de viscose bi-stretch que j’avais trouvée sur Tissus.net. Je trouve que ce tissu convient très bien pour cette jupe longue car il donne un joli tombé à la jupe (à la fois souple et un peu lourd) et le fait qu’il y ait un peu d’élasticité (pas aussi extensible qu’indiqué sur le site) ça donne un peu plus de liberté aux mouvements. J’ai en revanche rigidifier la ceinture avec du thermocollant pour éviter que le tissu ne se déforme au niveau de la taille.

Voici la patte de boutonnage et ses 11 petits boutons récupérés sur un vieux chemisier. Vive la récup’ car quand je vois le prix des boutons en mercerie… C’est purement de la folie parfois !

Le haut de la jupe est finie par une ceinture fine. Normalement il y a des passants mais j’ai décidé de ne pas les mettre car ça fait deux ans que je cherche une ceinture (qui rentre dans ces passants) qui me plaise !

Je porte donc une ceinture élastiquée par dessus la ceinture de la jupe. J’en ai essayé plusieurs :

Voici une vue sur l’intérieur de cette jupe qui n’est pas doublée : les pans sont tout simplement piqués puis surjetées. Les valeurs de couture sont ensuite pressées au fer et couchées dans un sens :

L’ourlet du bas de la jupe est un simple ourlet surjeté. Je n’ai effectivement pas utilisé la parmenture d’ourlet prévue dans le patron.

Les 4 pans évasés de cette jupe longue donnent une jolie silhouette. C’est parfait pour les morphologie en A.

Les jupes, j’aime beaucoup en coudre et donc en porter…. c’est ainsi que, lors du dernière CSF, je n’ai pas pu résister… mais j’ai été très très raisonnable !

J’ai acheté deux nouveaux patrons dont je trouve la coupe très seyante et dont le patronage est particulièrement intéressant : la jupe Mirambell de Pauline-Alice et la robe Victoire de République du chiffon (que je vais certainement coudre en jupe). J’ai également pris l’ensemble de lingerie Sofia des Cousettes (offert par ma mère, merci !!!), histoire de continuer dans ma lancée de la couture de soutien-gorge !

[Petit aparté] J’hésite toujours à acheter des patrons de la marque RDC car j’ai eu quelques mésaventures avec la veste Julia. Le fait aussi que toutes les pièces se superposent ça m’agace un peu car ça demande du coup de tout décalquer… c’était aussi le cas pour la Veste Michelle… Pour cette robe, j’ai vérifié : juste quelques pièces se superposent, ALLÉLUIA ! A voir ensuite ce qu’il en est question réalisation couture & explications, je vous dirais ça ! En tous cas, la coupe de la partie jupe est vraiment intéressante :

Voilà pour cette jupe longue qui rejoint mon dressing ! Il ne reste plus qu’un seul projet pour clore ce sacré défi… Vous pourrez le découvrir le 31 décembre et ce sera le pantalon/jean !!!

Publicités