En ce dernier jour de l’année, aujourd’hui 31 décembre, je vous présente la dernière pièce que j’ai cousue dans le cadre du défi « je couds ma garde-robe capsule 2017 » : le pantalon. Question patron, j’ai choisi de recoudre le Ginger Jeans de Closet case patterns : une valeur sûre !

Ce jean, je l’avais déjà cousu il y a maintenant trois ans. C’est un pantalon que j’ai énormément porté et que je porte encore chaque semaine, c’est vraiment l’incontournable de ma garde-robe !

Closet case patterns propose plusieurs jeans. J’ai pour ma part choisi le « Ginger skinny » qui est proposé en deux versions : taille haute ou taille basse. La taille haute ce n’est pas mon truc, j’ai donc choisi de coudre à nouveau la taille basse, soit la version A que je trouve beaucoup plus seyante :

Un sew-along (en anglais) est proposé sur le site de Closet case patterns. Sachez qu’il existe à présent le patron accompagné des explications en français, pour celles dont l’anglais peut gêner à la compréhension du patron.

Pour celles que ça intéresse, j’avais également préparé un article pour coudre les principales étapes de ce jean. Je m’en suis d’ailleurs servi pour coudre mon second jean et ça m’a été très utile !

Je ne vais donc pas revenir ici sur la réalisation de ce jean que j’ai cousu à l’identique du premier.

J’aime beaucoup la méthode utilisée pour coudre la braguette. Cette technique est pour la moi la meilleure de toutes celles que je connais ! Ci-dessous, le pantalon est en cours d’assemblage : on voit bien le zip de la braguette qui dépasse…

Le dos est également cousu :

Avouons-le, on est bien content quand l’étape de la braguette est finie. Il y a toujours une petite appréhension mais ça se fait tout de même très bien si on respecte scrupuleusement les instructions de montage.

Voici mon pantalon et sa braguette, dans sa version finale :

Le bouton qui ferme le pantalon est un bouton très facile à fixer (au marteau) que j’avais acheté à la mercerie du marché Saint-Pierre. Je vous confirme qu’il est costaud, car il n’a pas bougé sur mon premier jean !

Le tissu choisi est un jean stretch acheté chez Toto Tissus, plus fin et plus clair que l’autre mais certainement de moins bonne qualité car il commence déjà à boulocher sur l’intérieur…

Pour mon premier, j’avais réalisé mes surpiqûres avec du fil métallisé :

Ici, pour mon 2ème, j’ai utilisé du fil noir. C’est plus discret et j’aime bien.

La seule chose que je regrette, c’est d’avoir effectué des surpiqûres trop loin du bord… Ainsi, au niveau de la couture de l’entrejambe, mes surpiqûres sont situées (trop loin) à gauche de la couture et on a donc l’impression que mes poches ne sont pas placées à égale distance… Alors qu’en fait si ! Zut alors !

Pas de fioritures sur les poches plaquées, j’ai fait au plus simple…

Seul un rivet vient égayer cette poche :

Comme pour mon premier jean, j’ai modifié la ceinture du pantalon pour que ça s’adapte bien à ma cambrure : j’ai ainsi retiré 6 cm !

La ceinture, l’empiècement, les passants, les surpiqûres :

Le voici de dos :

Question rivets, ce sont toujours les mêmes : rivets de la marque Prym fixés avec la pince Prym !

Les poches italiennes, incontournables pour un jean ! Il y a également la 5ème poche qu’on appelle la poche gousset. C’est la plus petite de toutes et à vrai dire elle ne m’a jamais servi. C’est donc plus esthétique qu’autre chose…

Voici la poche vue sur l’envers du pantalon :

Voici le pantalon vu sur l’envers avec le détail des poches, de la braguette, de l’empiècement dos et de la ceinture.

Question ourlets, il s’agit d’un ourlet double traditionnel :

Et voilà pour ce Jean ! Le prochain sera cousu dans un jean noir, c’est décidé ! Je vous dis à demain pour le défi Burda mais en attendant, je vous souhaite un très bon réveillon, amusez-vous bien !

Publicités