Un post a récemment été publié sur Instagram par Sandra alias By Sandra Hand. A la suite de ce message, Nathalie, alias Atelier292 y a répondu via IGTV sous le titre « IG, patrons et auto-censure ».
J’ai particulièrement apprécié la sincérité et l’authenticité de ces deux couturières passionnées. Ces messages m’ayant interpellée, j’ai également eu à cœur d’y répondre à mon tour.

Je suis personnellement peu impactée par toutes les sorties patrons couture et autres tissus à la mode qu’on peut voir fleurir sur Instagram. Je n’ai de toute façon pas les moyens financiers d’y succomber.
Voir tous ces nouveaux patrons & tissus ne me donnent pas le tournis, je les vois plutôt comme une source d’inspiration.
Mais je suis plutôt d’accord avec Sandra qui a l’impression qu’Instagram sert avant tout de publicité : je crois que c’est incontournable et que cela ne peut hélas que s’amplifier…
A nous de ne plus suivre les comptes IG qui usent et abusent de ce phénomène.

Quand je couds un patron de couture, je tente d’être la plus objective possible : je fais part de mes remarques par le biais d’un article que je rédige sur mon blog.
Mes articles sont en général relativement détaillés. Plutôt que de faire part de mes critiques qui pourraient être négatives et qui risqueraient donc de blesser la personne qui est derrière la marque, je fais plutôt part de mes remarques, de mes conseils, de mes regrets ou encore de mes interrogations.
Je m’interroge donc sur les finitions proposées, sur les problèmes rencontrés ou sur les explications que je trouve parfois trop succinctes…
Et oui, qui dit que ce n’est pas moi qui me trompe ? Je ne suis qu’une couturière amateur après tout… Personne n’a la science infuse, on ne sait pas tout et on a encore plein de choses à apprendre !
Quand on est face à une incohérence, que ce soit dans le patronage ou dans les explications, je crois qu’on a toutes et tous le réflexe de se remettre d’abord en question : si je n’y arrive pas c’est que je ne sais pas faire ou que je me suis trompée…
Et puis quand on s’aperçoit de plusieurs incohérences dans un même patron, ou quand une couturière fait part des mêmes problèmes rencontrés… là, on se dit que ce n’est peut-être pas nous le problème mais bien celui du patron ou des explications. Nathalie l’exprime d’ailleurs très bien.
Personnellement, ce fut notamment le cas avec DP Studio… il a en effet été très délicat pour moi de pointer du doigt des erreurs de patronage, d’illustrations et d’explications alors qu’il s’agit ici d’une équipe de professionnels ayant édité des méthodes de modélisme… Mais j’ai tout de même osé en parler…
A la suite de mes remarques, le patron a été retiré de la vente pour être revu et la gamme de montage retravaillée…

Bref, tout cela pour dire que mes avis restent malgré tout des avis personnels et qu’ils n’engagent que moi.
Je fais part de mes remarques pour chacun des patrons que j’ai acheté que ce soit des marques de patrons indépendantes ou des magazines/livres de couture.
Je me rends compte que j’ai toujours quelque chose à dire, des observations à formuler et c’est valable pour toutes les marques, de la moins connue à la plus connue. Serais-je devenue trop exigeante, trop casse-bonbon ?
Chose étonnante, je ne me rappelle pas avoir eu de réactions négatives ou de réflexions de la part des fans de certains patrons/marques.
Serait-ce dû au fait que mon blog ne soit pas forcément lu ? C’est possible aussi !
En tout cas, ce qui est certain c’est que je ne fais pas part de mes remarques et autres interrogations via Instagram, je trouve en effet que cette interface ne s’y prête pas et que le risque de polémique est grand. Et loin de moi l’envie de susciter des polémiques !
Je préfère donc développer et argumenter les soucis rencontrés via un article rédigé sur mon blog ou en parler de vive voix via mes podcasts couture. Il n’y a ainsi pas d’amalgame ou de mauvaises interprétations (enfin j’espère !).

Par principe et sauf exception, je couds toujours le patron tel qu’il est prévu & conçu et selon la taille conseillée par le patron. Chacun peut ainsi se rendre compte et juger du tombé & de la seyance du modèle sur ma morphologie. Si je procède à des ajustements ou à des modifications je les mentionne.
Il en va de même pour les patrons que je peux être amenée à tester. D’ailleurs quand je couds un test (je n’en fais que très peu), je le mentionne aussi, histoire d’avoir une démarche totalement transparente.

Bref…

En tout cas, ce que je peux constater à travers mes posts Instagram, mes articles de blogs et depuis peu mes podcasts sur Youtube, c’est l’extrême bienveillance de la communauté couture.
Je considère mon blog avant tout comme un journal de couture, j’y fais part de mes trucs & astuces, de mes coups de cœur, de mes déceptions et autres techniques apprises ici et là. Je continuerai donc à partager avec vous ma passion qu’est la couture car j’y prends énormément de plaisir.
J’aime échanger, partager, lire, écouter et découvrir de nouvelles choses, c’est un véritable enrichissement !
Alors j’en profite pour lancer un message à toutes celles et à tous ceux qui me lisent : j’encourage toutes les couturières/couturiers à redonner vie à leurs blogs et/ou à se lancer dans l’aventure des podcasts !
Au plaisir de vous lire (ou de vous écouter !)
Sandrine

Publicités