Ca y’est ! Tous les blocs ont été cousus les uns aux autres : les 100 blocs ont été réalisés dans les temps impartis, à savoir 100 jours et j’en suis plus que fière car ça a été un sacré challenge !

L’heure est donc à la récapitulation de l’acte I de cette aventure ! Et oui car l’acte II consiste à assembler le quilt à du molleton et à un tissu arrière… mais bon chaque chose en son temps !

Regardons tout d’abord les blocs 36 à 55 : les triangles ! Il est question dans ce chapitre de la technique pour coudre un carré composé de 2 triangles et des vols d’oies, c’est à dire un rectangle composé de trois triangles. Une fois qu’on a compris le truc, c’est tout bon !

En voici quelques-uns :

Le n°40, ici en cours de montage :

Le n° 50 qui m’aura donné quelques sueurs froides !

Et pour ce bloc-ci, j’ai découpé pas moins de 30 morceaux !

Les flèches du n°53 :

Le n°55 ! Si vous regardez bien j’ai cousu l’un des tissus à l’envers… Tant pis, il restera comme ça… pas le courage de le refaire… C’est aussi ça le patchwork !

On passe à présent aux blocs 56 à 70 avec le thèmes des rayures.

Toutes ces bandes à coudre… pas ceux que je préfèrent mais le rendu est sympa !

Le plus facile de tous, c’est bien le n°58 : 4 bandes à coudre et puis c’est tout !

Viennent ensuite les blocs 71-85 : les carrés :

Puis les blocs 86 à 100 : Haiku (je ne sais toujours pas ce que ça veut dire…) :

ça avance, ça avance !

Et puis un jour, on finit par arriver au n°100 ! Et ce jour-là, et bien on le savoure !

Et voilà c’est fini…

Victoire !!!

Une fois les 100 blocs finis, on les regarde, on les admire mais on repère aussi les moins beaux… Donc, résultat : celle qui refait les blocs qui ne lui plaisent pas, c’est moi ! Mais j’ai vu que je n’étais pas la seule !

Une fois tous les blocs finis et publiés sur nos comptes Instagram ou blogs respectifs, il y a eu un tirage au sort avec de nombreux lots à gagner. Je suis super heureuse d’avoir gagné l’un des lots : un coffret de fils à quilter de la marque Mettler ! Trop contente !

La grande gagnante de ce défi est Roxane ! Elle a remporté une belle machine à coudre Bernina ! Bravo !!!

Après le défi, lopolokko nous a lancé un autre challenge : celui de coudre le bloc le plus moche, le plus laid… Bref ce bloc c’est le 101 et le hashtag #le101estmoche ! Voici ma participation : ça pique les yeux, non ? Et ne me dites pas qu’il est beau car vraiment y’a pas plus moche !

Un tirage au sort a été fait le 1er juillet et c’est Joëlle qui a gagné un joli livre avec ce bloc tout moche :

Revenons à nos vrais 100 blocs ! Une fois tous les blocs réalisés, il faut coudre ce qu’on appelle des bandes intermédiaires qui mettront en valeur nos blocs. J’ai pour ma part choisi de découper des bandes noires/grises anthracites.

Il a tout d’abord fallu couper 90 petites bandes de 6,5 X 2,5 inches puis 18 bandes de la largeur de notre tissu X 2,5 inches. Sauf que mon tissu était un tissu de grande largeur (2m50) donc 9 bandes auraient suffit… ah la la ! J’ai donc de quoi faire pour mon prochain quilt !

Voici le schéma final pour coudre ces bandes intermédiaires :

Avez-vous vu que sur l’un de mes blocs, j’ai brodé quelques infos avec ma machine ?

Je l’ai placé sur le coin inférieur à droite de mon quilt. Je ne sais pas s’il est d’usage de le placer à un endroit bien spécifique…

Avant d’assembler mon bloc, il a fallu que je pense à la disposition de tous mes blocs pour que ce soit tout de même harmonieux. N’ayant pas suffisamment d’espace au sol chez moi (il faut tout de même un espace libre de 2m50), je me suis rendue chez mes parents qui habitent à 500 km de chez moi ! Faut dire que j’étais en vacances chez eux, alors autant lier l’utile à l’agréable !

Voici donc mes 100 blocs disposés au sol :

Etant chez mes parents, j’ai utilisé la machine à coudre de ma mère. Pas facile de passer d’une machine électronique à une machine manuelle. Mais elle a fait son job parfaitement ! J’avais oublié de prendre mon pied de biche de 1/4 de inches… mais cette machine permet de décaler l’aiguille vers la droite, donc c’était nickel !

Simulation avec les petites bandes intermédiaire et la grande :

Voici les premières lignes effectuées avec les petites bandes intermédiaires :

L’étape repassage : indispensable ! Toutefois je n’étais pas dans les meilleures conditions pour repasser… A la fin, je commençais à avoir mal au dos…

L’étape suivante : les grandes bandes intermédiaires :

Les grandes bandes sont enfin cousues. Le soleil s’est d’ailleurs invité pour fêter ça !

Il ne me restait plus qu’à coudre les 4 grandes bandes qui viendront encadrer mes blocs. Je les ai cousues à la maison avec ma machine.

Et enfin la phase finale de repassage : indispensable ! (on aperçoit derrière moi mon molleton !)

Et voici le résultat final !!!

ça se voit que je suis contente, non ?! Le V comme Victoire !!!

Prochaine étape : le matelassage ! Oh la la !

Publicités