Hello ! Aujourd’hui je vous parle du défi Burda du mois d’août !

Comme vous le savez, ce défi est lancé tous les premiers du mois sur la sympathique initiative de Zélie Décousue ! N’hésitez pas à aller voir ce qu’ont fait les copines !

Mon choix s’est arrêté sur le modèle n°119 du magazine Burda de juillet 2018 : il s’agit d’un t-shirt avec encolure bateau. L’encolure arrondie du dos est plus échancré qu’au devant. Les manches raglans mi-longues & fendues sont nouées à l’ourlet et je trouve ce détail des plus charmants !

Voici le schéma technique :

Bonne nouvelle : ce patron fait partie du workshop proposé à la fin du magazine : les explications sont donc beaucoup plus détaillées qu’à l’accoutumée et chaque étape est quasiment illustrée. Je dois donc bien vous avouer que ça facilite grandement l’assemblage de ce top !

Le patron est proposé de la taille 34 à 44. J’ai réalisé mon t-shirt dans la taille 34 soit une taille en dessous de ma taille par rapport au tableau des mesures. Le fit me convient tout à fait, il est juste comme il faut. Je suis donc contente d’avoir fait une taille en dessous.

En ce qui concerne le tissu, j’ai choisi un jersey de coton acheté en promotion (-50%, soit 9€68 les 1m50) chez Diffus’laine Tissus (Saint-Nazaire). Il a bien tenu au lavage, à voir maintenant ce que ça va donner dans le temps.

Burda annonce un niveau de 2/4 et je suis plutôt d’accord. Toute la difficulté (et l’originalité) de ce modèle est, vous l’aurez compris les manches nouées.

J’ai dans l’ensemble suivi les explications proposées par Burda. Pour ma part, j’ai tout assemblé à la surjeteuse. Burda préconise d’ajouter 1,5 cm de valeurs de coutures, ce que je n’ai pas fait puisque j’ai utilisé ma surjeteuse (j’ai préféré choisir 1 cm pour les valeurs de couture).

Idem pour l’ourlet du bas que j’ai réalisé à la recouvreuse : j’ai fait un ourlet de 2 cm au lieu de 3 cm.

J’ai également réduit la longueur de la bande d’encolure pour que celle-ci épouse bien l’encolure de mon t-shirt (76 cm au lieu de 81 cm pour la taille 34) :

J’aime bien ce t-shirt. Le fait que l’encolure soit d’avantage creusée au dos me plait bien. Je trouve le décolleté au dos juste comme il fait, et puis ça change un peu !

Parlons à présent des manches raglans nouées.

J’aime beaucoup ce détail et c’est évidemment toute l’originalité du modèle !

C’est un détail qu’on peut aussi retrouver aussi dans la robe Antigone de Urban Fairy. La conception est toutefois différente car il s’agit d’un lien à nouer (bande rapportée) :

En ce qui concerne le montage des manches, je vais vous montrer comment j’ai procédé car j’ai tout assemblé à la surjeteuse.

1/ Surjeter/surfiler le petit bord des parementures des manches
2/ Positionner endroit contre endroit cette parementure sur la manche. J’ai ensuite préféré surjeter en une seule étape les manches et la parementure. J’ai trouvé ça beaucoup plus simple et tellement plus rapide.

Il suffit ensuite de retourner la partie nœud sur l’endroit et de bien presser au fer (je n’ai pas dégarni l’angle car fils de surjet) :

Ensuite en vient assembler les deux morceaux de manche (couture supérieure des manches) ensemble jusqu’au repère de fente indiqué par le patron. Cette couture d’assemblage est faite à la machine à coudre avec un point droit triple (donc extensible).

Puis on presse bien au fer cette couture (couture ouverte). On presse également au fer tous le bords surjetés :

On coud ensuite la couture inférieure des manches, puis on procède ensuite aux surpiqûres tout le long de l’ouverture, des nœuds et de l’ourlet des manches. Cette surpiqûre, moi je l’ai faite avec ma recouvreuse :

Une seule surpiqûre = 1 seule aiguille. Voici ce que ça donne sur l’endroit (un point droit) et sur l’envers (un point de chaînette) :

Et voilà, nous avons nos manches de faites !

Attention !!! Le devant et le dos de la manche se ressemblent beaucoup, donc faites attention à ne pas coudre deux devant ensemble et deux dos ensemble ! Car c’est ce que j’ai fait ! Oui, oui, j’ai fait cette erreur de débutante !!! Alors évidemment, je ne m’en suis rendu qu’une fois que j’avais tout assemblé et tout surpiqué ! ça n’aurait pas été drôle sinon… Très franchement, je n’avais vraiment pas envie de tout découdre… J’ai donc essayé le t-shirt tel quel pour voir ce que ça donnait : cela allait-il engendré un problème visuel et/ou de confort ? Au final il y a une petite gêne mais ça passe ! Ouf !!!

Une fois tout le t-shirt fini, voici ce que ça donne sur l’envers :

Voilà, je suis ravie d’avoir cousu ce patron et d’avoir une nouvelle fois relevé le défi ! Ce top partira dans ma valise de vacances !

Publicités